Israël-Le chef de la diplomatie condamne la décision suédoise

le
0

JERUSALEM, 5 octobre (Reuters) - Le ministre israélien des Affaires étrangères a jugé hâtive la décision du nouveau gouvernement suédois de reconnaître l'Etat de Palestine en l'absence de règlement définitif du conflit. Le Premier ministre Stefan Lofven, qui l'a annoncé vendredi lors de son discours d'investiture, s'est "apparemment exprimé avant d'avoir pu se pencher sur le sujet et de comprendre que ce sont les Palestiniens qui s'opposent à tout progrès" du processus de paix, écrit Avidgor Lieberman sur sa page Facebook. Le chef de la diplomatie annonce en outre son intention de convoquer l'ambassadeur de Suède pour une "conversation" sur le sujet. Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, s'est quant à lui félicité de cette "grande et noble" initiative suédoise et a souhaité que d'autres capitales suivent l'exemple de Stockholm, rapporte l'agence de presse Wafa. L'Assemblée générale des Nations unies a de facto approuvé la reconnaissance d'un Etat souverain de Palestine en 2012, mais l'Union européenne et ses Etats membres ne l'ont pour le moment pas suivie dans cette voie. "Le conflit entre Israël et la Palestine ne peut être résolu que par une solution à deux Etats, négociée en accord avec le droit international", a déclaré vendredi Stefan Lofven lors de son discours d'investiture au Parlement. "Une solution à deux Etats nécessite une reconnaissance mutuelle et la volonté d'une coexistence pacifique. Par conséquent, la Suède va reconnaître l'Etat de Palestine", a-t-il ajouté. (Dan Williams, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant