Israël: la «révolte des tentes» minée par ses divisions

le
0
Samedi, plus de 400.000 manifestants ont toutefois défilé dans les rues de Tel-Aviv.

Du jamais-vu en Israël : une masse énorme de 400.000 manifestants a défilé à Tel-Aviv, Jérusalem et dans d'autres villes samedi soir pour réclamer la «justice sociale». Ces rassemblements pacifiques ont marqué le point d'orgue de la «révolte des tentes» déclenchée à la mi-juillet contre la hausse effrénée des logements et la vie chère. Les organisateurs ont ainsi gagné un pari qui paraissait impossible : relancer la mobilisation vers de nouveaux sommets. Mais l'euphorie du succès n'a que peu duré et l'heure est désormais aux divisions qui s'incarnent dans deux personnalités.

Les purs et durs sont menés par Daphni Leef, une jeune femme de 25 ans, réalisatrice de vidéo, qui a tout déclenché le 14 juillet en installant la première tente de protestation, devenue le symbole de la lutte, sur le terre-plein du boulevard Rothschild à Tel-Aviv. Face à elle, Itzhik Shmuli, le dirigeant de l'Union des étudiants, représente les réalistes plus «politiques» po

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant