Israël: la pègre s'invite à la «Star Academy»

le
0
Selon la police, l'une des jurées, star de la chanson dans le pays, serait en relation avec le milieu. Elle aurait influencé les résultats pour en retirer du profit.

Les Israéliens sont sous le choc. À Jérusalem, une ténébreuse affaire d'extorsion de fonds éclipse depuis deux jours les multiples tensions qui agitent la région et menace de gâcher l'équivalent local de la «Star Academy», qui, en temps normal, bat tous des records d'audience à la télévision. L'avanie est imputable à l'une des jurées, qui se trouve être l'une des chanteuses les plus aimées du pays. Circonstance aggravante, la mafia est fortement soupçonnée d'être impliquée dans des man½uvres visant à truquer les résultats de la compétition. Résultat : tout le pays suit avec passion les rebondissements et les coups de théâtre à répétition.

Étoile montante

Le dernier épisode en date s'est produit mardi lorsque la chanteuse Margalit Tsanani, placée en garde à vue depuis près de deux semaines, a été inculpée par un tribunal pour «extorsion de fonds» et «complot en vue de commettre un crime». Ces accusations très graves visent une artiste

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant