Israël : l'ultranationaliste Lieberman, honni des Palestiniens, à la Défense

le
0
Israël : l'ultranationaliste Lieberman, honni des Palestiniens, à la Défense
Israël : l'ultranationaliste Lieberman, honni des Palestiniens, à la Défense

Avec Avigdor Lieberman, c'est un vétéran en politique connu pour ses diatribes anti-arabes et son populisme belliqueux qui est appelé à prendre la tête du ministère de la Défense israélien. 

Le Premier ministre Benyamin Netanyahu a en effet conclu, mercredi, un accord avec Lieberman pour faire revenir au gouvernement son ancien ministre des Affaires étrangères, qui avait déjoué tous ses plans en 2015 en refusant de participer à sa coalition après les législatives. Il est une figure détestée par l'ensemble des Palestiniens. Avigdor Lieberman, qui sera aussi chargé d'administrer les Territoires palestiniens occupés, a promis de se montrer «responsable» devant les interrogations sur un durcissement de la politique vis-à-vis des Palestiniens. 

Après une semaine de laborieuses discussions, les alliés de Netanyahu et Lieberman se sont entendus dans la nuit. Un autre membre de sa formation doit devenir ministre de l'Absorption, autrement dit de l'immigration. Les nouveaux ministres doivent être investis la semaine prochaine.

Le remaniement porte de 61 voix à 66 la majorité de Netanyahu au Parlement, où siègent 120 élus. Il fait de ce gouvernement le plus à droite de l'histoire d'Israël, selon les commentateurs. Ces derniers s'interrogent sur un possible durcissement de la politique à l'encontre des Palestiniens avec l'arrivée à la Défense d'un homme connu pour ses diatribes anti-arabes et son populisme belliqueux, dans un climat déjà tendu. 

Lieberman est une menace pour la paix, selon l'OLP

«Ce gouvernement représente une vraie menace d'instabilité et d'extrémisme dans la région, a déclaré Saëb Erakat, numéro deux de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP). Ce gouvernement aura naturellement pour conséquences l'apartheid, le racisme et l'extrémisme religieux et politique». Ce, alors que Avigdor Lieberman s'est employé à dissiper les inquiétudes.

 «La première chose à laquelle je ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant