Israël: l'homme qui s'était immolé par le feu est mort

le
0
Acculé par les dettes et ne recevant pas d'aides de l'État, Moshe Silman s'était mis le feu au cours d'une manifestation contre la vie chère.

Il s'était mis le feu samedi soir après avoir accusé l'État d'Israël de l'avoir volé. Brûlé au second et troisième degré sur 94% de son corps, Moshe Silman, 57 ans, a succombé ce vendredi à ses blessures.

L'image de cet homme en feu au cours d'une manifestation contre la vie chère avait choqué l'opinion publique. «L'État d'Israël m'a volé et m'a laissé sans rien», avait-il écrit dans une lettre qu'il avait lue avant de s'immoler. «J'accuse Israël, (le premier ministre) Benyamin Nétanyahou et (le ministre des Finances) Youval Steinitz pour l'humiliation constante que les citoyens d'Israël doivent endurer quotidiennement. Ils prennent aux pauvres pour donner aux riches.»

Des notifications de dettes envoyées à la mauvaise adresse

Les médias israéliens ont dressé au cours de la semaine le portrait de la victime. Après plusieurs années passées aux États-Unis, Moshe Silman avait créé à la fin des années 1990 une petite société de transport à Tel-Aviv.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant