Israël : l'état de Shimon Peres en « amélioration », mais toujours critique

le , mis à jour à 18:33
0
Israël : l'état de Shimon Peres en « amélioration », mais toujours critique
Israël : l'état de Shimon Peres en « amélioration », mais toujours critique

Israël est suspendu aux nouvelles du dernier de ses pères fondateurs encore en vie. Hospitalisé mardi à la suite d'un accident vasculaire cérébral «majeur», Shimon Peres, 93 ans, a connu « une certaine amélioration » de son état de santé, mais reste critique, a confié son médecin ce mercredi.

«M. Peres a passé la nuit sans autre incident», avait dit dans la matinée devant la presse le professeur Yitzhak Kreiss, directeur de l'hôpital Tel-Hashomer où le neuvième président israélien a été admis à Ramat Gan, tout près de Tel-Aviv. «Nous allons le déplacer en soins intensifs de neurochirurgie», où il continuera à être examiné par une équipe pluridisciplinaire, a-t-il ajouté.

 

VIDEO. Le prix Nobel de la paix Shimon Peres reste dans un état grave

 

Les médias devant l'hôpital toute la nuit

 

Les praticiens ont conservé le silence sur le pronostic alors que les médias ont passé la nuit devant l'hôpital.

 

Le médecin personnel de M. Peres avait rapporté un mince signe d'encouragement. «Lorsque nous avons brièvement interrompu l'administration des sédatifs, il a réagi et a apparemment suivi ce que nous lui disions», a dit Raphy Walden.  «Les chances de survie sont plutôt bonnes», a voulu rassurer celui qui est aussi le gendre de M. Peres.

 

«La prochaine fois que nous essaierons de suspendre les sédatifs, j'espère que nous pourrons établir le contact avec lui», a-t-il ajouté.

 

En janvier dernier, il avait déjà connu deux alertes sérieuses, et s'était vu poser un cathéter.

 

Les proches de l'ancien président sont rassemblés à l'hôpital et sur Facebook, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a assuré que «tout le peuple espère la guérison» de Shimon Peres. 

 

Pour son rôle dans la fondation d'Israël et son prix Nobel de la paix commun, après les accords d'Oslo, avec Yizhak Rabin, ancien Premier ministre israélien assassiné ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant