Israël gèle des fonds aux Palestiniens après l'affaire de la CPI

le
1

JERUSALEM, 3 janvier (Reuters) - Israël a décidé de geler le transfert de fonds effectué tous les mois à l'Autorité palestinienne pour le paiement de ses fonctionnaires, trois jours après la décision du président Mahmoud Abbas de signer les documents d'adhésion à la Cour pénale internationale (CPI), a annoncé samedi un responsable israélien. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a décidé, après consultation des membres de son gouvernement, de geler un transfert de fond de 500 millions de shekels israéliens (100 millions d'euros) par mois, sur lequel compte l'Autorité palestinienne pour sa gestion courante et le salaire de ses fonctionnaires, a déclaré le responsable israélien. Israël a condamné la décision annoncée mercredi par Mahmoud Abbas, estimant qu'il s'agissait d'une mesure unilatérale de nature à peser sur les perspectives d'un accord de paix négocié. La mission d'observation palestinienne aux Nations unies a remis vendredi au siège de l'Onu les documents d'adhésion au statut de Rome, acte fondateur de la Cour pénale internationale (CPI), et à une série d'autres traités internationaux. ID:nL6N0UH1WM (Allyn Fisher-Ilan; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le samedi 3 jan 2015 à 23:24

    Etat Islamique, h.ezbollah, Hamas, al Qaeda, boko haram : même combat contre l'Occident qui refuse de voir la réalité en face. Elle est dure, mais la refuser ne nous aidera pas. La troisième guerre mondiale, celle des religions, a bien débuté.