Israël-Gaza : reprise des négociations pour faire durer la trêve

le
0
Israël-Gaza : reprise des négociations pour faire durer la trêve
Israël-Gaza : reprise des négociations pour faire durer la trêve

En Egypte, au Caire, les négociateurs israéliens et palestiniens ont repris ce mercredi les discussions pour essayer de transformer la trêve de 72 heures, respectée depuis lundi, en paix durable dans la bande de Gaza, dévastée par la guerre entre Israël et le Hamas. Ce cessez-le-feu doit normalement se terminer jeudi à 00h01 heure locale (mercredi 23h01 heure française).

Mardi, au deuxième jour de grève, les Gazaouis tentaient de reprendre une vie normale. Ils ont continué à se réinstaller ou à venir récupérer des affaires dans les décombres de leurs maisons. Aucun tir de roquette ni de mortier sur Israël n'a été signalé de Gaza. E l'armée n'a procédé à aucune frappe en territoire palestinien.

Toutefois, des coups de semonce ont été tirés mardi par la marine israélienne à l'attention d'un petit bateau à moteur. Selon Tsahal, le navire s'est aventuré au-delà de la limite autorisée de trois milles nautiques (5,5 km). De quoi rappeler la réalité du blocus maritime, imposé strictement depuis 2007 par Israël et qui asphyxie l'économie de ce territoire exigu où s'entassent 1,8 million de personnes.

VIDEO. Gaza retient son souffle en attendant la fin du cessez-le-feu

Négociations «difficiles et épuisantes»

En Egypte, les deux parties tentent de trouver un terrain d'entente. Mais «les négociations sont difficiles et épuisantes», confie un membre de la délégation palestinienne. Et Azzam al-Ahmed de regretter que «la délégation israélienne qui négocie avec nous est dominée par le sentiment que nous sommes divisés. (...) Nous défendons les intérêts et l'avenir du peuple palestinien.» Depuis le départ, Israël fait savoir sa défiance à l'égard d'une partie de la délégation, qui intègre notamment le groupe islamiste du Hamas.

Pour ce dernier, la levée du blocus s'impose comme une exigence fondamentale des Palestiniens. Alors que l'Etat hébreu réclame la démilitarisation de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant