Israël-Gaza : le Hamas se fait prier pour prolonger le cessez-le-feu

le
0
Israël-Gaza : le Hamas se fait prier pour prolonger le cessez-le-feu
Israël-Gaza : le Hamas se fait prier pour prolonger le cessez-le-feu

Dans la bande de Gaza, les armes resteront silencieuses jusqu'à vendredi 8 heures. Mais l'incertitude plane toujours concernant la poursuite ou non de ce cessez-le-feu, en vigueur depuis maintenant deux jours, entre le Hamas et Israël. L'opération israélienne «Bordure protectrice» destinée à lutter contre le Hamas, du 8 juillet au 5 août, a coûté la vie à 1886 Palestiniens (dont 73% de civils, d'après l'Unicef), et 67 Israéliens (dont 64 soldats et trois civils).

Alors que l'Etat hébreu ne voit, pour l'heure, «aucun problème à ce que la trêve soit prolongée sans conditions», d'après un responsable, le Hamas prévient qu'«il n'y a pas d'accord pour prolonger le cessez-le-feu». «Si Israël continue de temporiser, nous ne prolongerons pas le cessez-le-feu», déclarait jeudi soir un membre de la délégation palestinienne au Caire. Les brigades Al-Qassam, la branche armée du Hamas, sont prêtes «à se lancer de nouveau dans la bataille», ont-elles fait savoir.

Les discussions entre délégations israéliennes et palestiniennes (Palestiniens du Hamas, du Jihad islamique et de l'Autorité palestinienne) ont lieu au Caire, sous médiation égyptienne mais restent freinés par les volontés de chacun. 

Les habitants ont retrouvé leurs maisons, parfois dévastées. Plutôt optimistes, les Gazaouis ont rouvert leurs marchés et leurs banques. Des dizaines de pêcheurs ont repris la mer pour la première fois depuis des semaines. D'autres regagnent leur maisons dévastées.(AFP)

Levée du blocus pour le Hamas

Nous ne céderons «à aucune de (leurs) exigences», martèle le chef du Hamas Ismaël Haniyeh. Le Hamas réclame depuis le début du conflit la levée du blocus terrestre et maritime imposé par Israël et l'Egypte. L'extension des zones de pêche au large de Gaza, l'ouverture d'un port et d'un aéroport à Gaza font également partie des exigences du mouvement islamiste, tout comme la réouverture du point de passage ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant