Israël-Gaza : la trêve maintenue, les Palestiniens évaluent l'ampleur des dégâts

le
0
Israël-Gaza : la trêve maintenue, les Palestiniens évaluent l'ampleur des dégâts
Israël-Gaza : la trêve maintenue, les Palestiniens évaluent l'ampleur des dégâts

Les armes se sont tues depuis plusieurs heures. La trêve de trois jours, acceptée par Israël et le mouvement islamiste Hamas, et débutée mardi matin, paraît tenir dans la bande de Gaza, après six échecs successifs. Depuis le lancement de l'opération «Bordure protectrice» le 8 juillet dernier, 1867 Palestiniens (dont de nombreux civils) et 67 personnes côté israélien (64 soldats et trois civils dont un Thaïlandais) ont trouvé la mort. 

Dans l'après-midi, des déplacés palestiniens, quelque 250 000 au total - sur 1,8 millions d'habitants - selon l'UNRWA (office des Nations unies), ont commencé à regagner leurs habitations, parfois dévastées, mesurant pour la première fois l'ampleur des dégâts. «Parmi les gens qui quittent les abris pour retourner chez eux, nombre d'entre eux ne retrouveront pas de maisons», lâche Pierre Krähenbühl, représentant de l'UNRWA. D'après les estimations de l'office, 140 millions d'euros sont désormais nécessaires pour apporter l'aide d'urgence aux déplacés.   

EN IMAGES. Des rues dévastées dans la bande de Gaza (Photos/AFP)

Israël a achevé «sa mission»

L'armée israélienne assure depuis ce matin que «l'ensemble des tunnels terroristes, servant au Hamas pour attaquer et infiltrer Israël, découverts par Israël ont été neutralisés avec succès. Israël est désormais plus en sécurité». Peter Lerner, le porte-parole de l'armée affirme que Tsahal a achevé sa «mission» de destruction de ces galeries souterraines et tué environ «900 terroristes en un mois». Désormais «l'armée israélienne sera redéployée en dehors de la bande de Gaza sur des positions défensives (ndlr en Israël)», ajoute-t-il.

Pour Jean-François Daguzan, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique, joint par LeParisien.fr, «la finalité de la mission de l'armée, à savoir la destruction des tunnels est apparue au long de l'opération, car au départ il s'agissait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant