Israël-Gaza : 50e jour de guerre, les négociations au point mort

le
0
Israël-Gaza : 50e jour de guerre, les négociations au point mort
Israël-Gaza : 50e jour de guerre, les négociations au point mort

A l'aube, l'énorme déflagration a rompu le silence. Les lumières de l'explosion ont éclairé la nuit. Ce mardi matin, l'armée israélienne a détruit deux immenses tours qui surplombaient la ville de Gaza. Au cinquantième jour de l'opération «Bordure protectrice» contre la mouvance islamiste du Hamas dans la bande de Gaza, les combats restent acharnés. Alors que les affrontements ont fait plus de 2100 morts côté palestinien et 68 côté israélien (dont 64 soldats), le cessez-le-feu durable semble loin. 

Les plus hauts bâtiments de Gaza réduits en miettes

Une nouvelle fois, les habitants de la bande de Gaza ont été réveillés au son des bombardements. Deux bâtiments de 14 et 16 étages - comptant des dizaines d'appartements résidentiels et autant de familles - ont ainsi été réduits à des tas de débris après avoir été touchés par plus d'une dizaine de missiles israéliens. 25 personnes ont été blessées, dont quatre secouristes et un journaliste local, selon les secours palestiniens, quand le premier bâtiment de 16 étages s'est effondré. L'armée israélienne avait auparavant appelé les habitants à le quitter «immédiatement car elle allait le bombarder, a rapporté un résident du quartier. Ils ont tous couru dans la rue pour s'abriter». Les six bombes ont emporté 60 appartements, un centre commercial et des dizaines de magasins dans cette tour. Deux Palestiniens ont été tués dans la matinée.

VIDEO. L'impressionnante destruction d'une tour dans la bande de Gaza

Israël visé sur trois fronts

La branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a affirmé mardi avoir répondu aux destructions des tours par «un tir sur Haïfa (dans le nord d'Israël) et quatre tirs sur Tel-Aviv». Des tirs qui n'ont toutefois pas atteint ces villes, a assuré l'armée israélienne, qui a toutefois fait état de 18 roquettes tombées sur les villes bordant Gaza, l'une d'elles a légèrement blessé 21 personnes en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant