Israël : fortes tensions après l'attaque d'un Palestinien à Jérusalem

le
0
Israël : fortes tensions après l'attaque d'un Palestinien à Jérusalem
Israël : fortes tensions après l'attaque d'un Palestinien à Jérusalem

La situation est explosive à Jérusalem. L'attaque à la voiture bélier sur des piétons, commise mercredi par un Palestinien de 21 ans et qui a fait un mort et six blessés, a mis le feu aux poudres. Le gouvernement israélien de Benjamin Netanyahu a promis jeudi de répondre avec force à toute nouvelle attaque. La police israélienne s'est déployée en masse dans les quartiers arabes de Jérusalem-est, où des protestants palestiniens ont répondu avec des jets de pierres. 

Benjamin Netanyahu s'est donc montré extrêmement ferme après l'attentat. «Toute tentative d'attaquer des habitants de Jérusalem sera sévèrement punie. Jérusalem unifiée était et restera la capitale d'Israël pour l'éternité», a expliqué le Premier ministre d'Israël, promettant de ramener «le calme et la sécurité» dans la ville. 

Crainte de l'embrasement général

Jérusalem-est, occupée et annexée par Israël depuis 1967 et où les Palestiniens veulent établir la capitale de l'Etat auquel ils aspirent, est secouée depuis des mois par des affrontements quasi-quotidiens entre Palestiniens et policiers israéliens. La mort de la fillette de 3 mois, tuée dans l'attaque de mercredi, a encore échauffé les esprits, notamment du côté de la droite israélienne, et fait craindre un embrasement général. Naftali Bennett, ministre de l'Economie et leader du Foyer juif, parti nationaliste religieux, a déclaré que «Satan lui-même n'a pas conçu de vengeance suffisante pour celui qui répand le sang d'un bébé de trois mois».

VIDEO. Jérusalem : un bébé tué dans une attaque à la voiture bélier

L'auteur des faits, Abdelrahman Shalodi, 21 ans, a été touché par les tirs d'un policier alors qu'il tentait de prendre la fuite. Il a succombé à ses blessures jeudi matin. Le gouvernement israélien a affirmé qu'il était membre du Hamas, un mouvement islamiste qu'Israël considère comme terroriste.  Si la famille a confirmé qu'il était le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant