Israël étend ses recherches pour retrouver les colons enlevés

le
1
RECHERCHES RENFORCÉES EN ISRAËL POUR RETROUVER LES TROIS JEUNES COLONS ENLEVÉS
RECHERCHES RENFORCÉES EN ISRAËL POUR RETROUVER LES TROIS JEUNES COLONS ENLEVÉS

par Ali Sawafta

RAMALLAH (Reuters) - L'armée israélienne a élargi ses recherches lundi pour retrouver trois jeunes colons juifs portés disparus depuis jeudi soir, provoquant des affrontements lors desquels un Palestinien a été tué, ont déclaré des témoins et des responsables hospitaliers.

Les témoins ont déclaré que des Palestiniens ont commencé à jeter des pierres sur des soldats israéliens qui fouillaient le camp de réfugiés d'Al-Jilazoun. Un Palestinien âgé d'une vingtaine d'années a été tué dans une fusillade lors de laquelle un autre a été blessé.

Tsahal, qui avait fait part plus tôt de son projet d'étendre ses recherches pour retrouver les trois adolescents israéliens, n'a pas répondu aux demandes de précisions.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a de son côté imputé dimanche aux islamistes du Hamas l'enlèvement des trois jeunes gens.

"Ils ont été enlevés par des gens du Hamas. Il y aura de graves conséquences", a déclaré Benjamin Netanyahu à la radio de l'armée israélienne. Le chef du gouvernement, installé à l'état-major de Tsahal à Tel Aviv, supervise les recherches.

Cette crise est un nouveau test pour le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas après la conclusion en avril d'un accord de réconciliation en avril avec le Hamas qui a été suivi de la formation d'un gouvernement d'union nationale dirigé par Rami Hamdallah.

A Ramallah, on a précisé que les services de sécurité palestiniens coopéraient aux recherches, ce qui a suscité une vive réaction du Hamas qui n'a ni infirmé ni confirmé les déclarations de Benjamin Netanyahu.

Les trois colons, âgés de 16 ans pour deux d'entre eux et de 19 ans pour le troisième, ont été vus pour la dernière fois jeudi soir alors qu'ils faisaient de l'auto-stop pour rentrer de leur yeshiva (école religieuse) dans la colonie de Gush Etzion, au nord d'Hébron.

Selon un responsable de la sécurité israélienne, l'un des trois jeunes a eu le temps de passer un coup de téléphone pour signaler que lui et ses camarades étaient enlevés. Aucune revendication n'a été formulée.

Depuis leur disparition, l'armée a procédé à de nombreuses perquisitions à Hébron et dans les alentours. Dans le cadre des "efforts déployés pour retrouver les adolescents israéliens enlevés, environ 80 suspects palestiniens ont été arrêtés au cours d'une vaste opération nocturne", dit-elle dans un communiqué.

Côté palestinien, on parle d'une centaine de personnes interpellées, parmi lesquelles au moins sept membres du Hamas qui siègent au Parlement et plusieurs ex-détenus libérés récemment par les autorités israéliennes.

Samedi et dimanche, plusieurs roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza vers Israël, provoquant une riposte de l'armée de l'air israélienne qui a frappé des camps d'entraînement utilisés par le Hamas et le Djihad Islamique.

(Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le lundi 16 juin 2014 à 20:13

    Terrorisme, terreur, kidnapping, désinformation... Ce sont les différentes facettes du hamas palestinien. Aucune culture, aucune éducation. Aucune volonté de construire une nation en paix. Tout est écrit dans la charte du hamas : détruire l'unique démocratie du Proche Orient, Israel. Par tout moyen. Deux visions. Deux mondes. Hélas pour l'Humanité toute entière.