Israël envisage d'accueillir des réfugiés d'Alep dans ses hôpitaux

le
0
    JERUSALEM, 20 décembre (Reuters) - Le Premier ministre 
israélien Benjamin Netanyahu a annoncé mardi étudier la 
possibilité de transférer des Syriens blessés à Alep dans des 
hôpitaux israéliens pour qu'ils y soient soignés. 
    Depuis trois ans, de nombreux blessés du conflit syrien ont 
été transportés dans la clandestinité par le plateau du Golan, 
territoire syrien administré par Israël depuis 1981, pour y 
rejoindre des hôpitaux. La Syrie et Israël sont officiellement 
en guerre. 
    "Nous sommes prêts à accueillir les femmes et les enfants 
blessés, et aussi les hommes s'ils ne sont pas des combattants 
(...) à les amener en Israël, à les soigner dans nos hôpitaux, 
comme nous l'avons fait avec des milliers de civils syriens", a 
dit Benjamin Netanyahu lors d'une rencontre avec la presse 
étrangère à Jérusalem. 
    "J'ai demandé au ministère des Affaires étrangères de 
chercher des moyens pour étendre notre assistance médicale aux 
victimes civiles de la tragédie syrienne, en particulier à 
Alep", a-t-il déclaré. 
    La Turquie a indiqué mardi que 37.500 personnes avaient été 
évacuées d'Alep-Est depuis la fin de la semaine dernière. Des 
rebelles estiment que la moitié des civils attendent encore leur 
départ pour les territoires rebelles.   
 
 (Ari Rabinovitch; Julie Carriat pour le service français, édité 
par Eric Faye) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant