Israël enterre ses «enfants» et prépare sa riposte contre le Hamas

le
0
Israël enterre ses «enfants» et prépare sa riposte contre le Hamas
Israël enterre ses «enfants» et prépare sa riposte contre le Hamas

Israël a enterré mardi ses trois étudiants enlevés en Cisjordanie, «les enfants de tout un peuple», tout en préparant des représailles contre le Hamas palestinien, accusé de les avoir tués.

Malgré l'immense émotion provoquée dans l'opinion par l'enlèvement le 12 juin des trois jeunes puis leur meurtre, les appels se sont multipliés à l'étranger comme en Israël exhortant le Premier ministre Benjamin Netanyahu à garder la tête froide, tablant sur des opérations ciblées et limitées.

«Vos assassins ont piétiné le commandement moral qui veut que l'on ne touche pas à un enfant», a affirmé Benjamin Netanyahu lors des funérailles à Modiin, entre Jérusalem et Tel-Aviv.

Des dizaines de milliers d'Israéliens ? religieux, laïcs, familles et soldats ? ont rallié le petit cimetière de Modiin, entonnant de poignants chants de lamentation lors de l'arrivée du convoi funèbre. Les trois ambulances transportant les corps se sont difficilement frayé un chemin à travers la longue file humaine qui serpentait sur des centaines de mètres le long des sentiers de la forêt de Modiin.

Les trois jeunes, étudiants d'écoles religieuses de colonies juives, Eyal Yifrach, 19 ans, Naftali Frankel et Gilad Shaer, 16 ans tous les deux, ont été retrouvés morts lundi aux environs de la localité de Halhoul, près de la route où ils ont été vus pour la dernière fois faisant de l'auto-stop dans le sud de la Cisjordanie occupée.

«Nous allons continuer à frapper avec force le Hamas à Gaza»

Le cabinet de sécurité israélien, présidé par Benjamin Netanyahu et composé des principaux ministres, a repris ses discussions ce mardi soir, au lendemain d'une longue réunion qui s'est achevée sans l'annonce de décision.

«C'est le moment de penser avec la tête et pas avec les tripes», a déclaré le ministre de la Défense Moshé Yaalon, en ajoutant que dès le premier jour le Shin Beth, le service de renseignement intérieur, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant