Israël élimine le chef militaire du Hamas

le
0
L'organisation palestinienne a promis de venger la mort du patron de sa branche armée.

Israël a repris mercredi de façon spectaculaire sa politique de «liquidations ciblées». Cette fois-ci l'armée israélienne a frappé celui qui était en tête de la liste noire des «terroristes» en la personne d'Ahmed al-Jaabari, considéré comme le «chef d'état-major» de la branche militaire des islamistes du Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza. L'opération a été menée de façon «chirurgicale», selon l'expression du porte-parole de l'armée. Un avion sans pilote israélien a tiré une roquette vers la voiture dans laquelle circulait Ahmed Jabaari qui a été tué sur le coup.

En donnant son feu vert à cette attaque, Benyamin Nétanyahou a incontestablement remporté un succès. Mais il a pris le risque de déclencher des représailles du Hamas. Dans un communiqué, l'organisation islamiste a affirmé que l'assassinat de Jaavari a «ouvert les portes de l'enfer».

L'état d'aler...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant