Israël : deux soldats blessés, leur agresseur palestinien tué

le , mis à jour à 13:30
0
Israël : deux soldats blessés, leur agresseur palestinien tué
Israël : deux soldats blessés, leur agresseur palestinien tué

Un Palestinien a poignardé mercredi matin deux soldats israéliens, en blessant un grièvement, avant d'être abattu dans le nord de la Cisjordanie occupée. «Deux soldats israéliens ont été poignardés par un attaquant palestinien près du carrefour (du village palestinien) de Sinjil», a indiqué l'armée dans un communiqué. «Un soldat a été grièvement blessé et le second légèrement. Les forces sur place ont neutralisé l'assaillant»

L'accrochage s'est produit sur la route 60, près de l'entrée des colonies de Shilo et Maale Levona, sur l'axe principal reliant les villes palestiniennes de Ramallah et Naplouse. Des sources médicales palestiniennes ont identifié l'attaquant palestinien comme Mohammed Jasser Qaraqa, âgé de 27 ans, et originaire du village de Sinjil. Elles ont précisé qu'il avait été tué de deux balles dans la tête.

VIDEO. Un Palestinien tué après avoir poignardé deux soldats israéliens

Agrandir le plan

Selon les médias israéliens, dont le quotidien Haaretz, les deux soldats, âgés d'une vingtaine d'années et appartenant à une unité médicale, étaient postés en attente dans une ambulance pour renforcer le dispositif de sécurité près de la colonie de Shilo pendant la fête juive de Pâques, qui s'achève en fin de semaine. Selon ces mêmes sources, le soldat légèrement blessé a ouvert le feu sur l'attaquant palestinien et l'a tué.

Des attaques en série depuis l'été dernier

Depuis la guerre menée dans la bande Gaza l'été dernier, plusieurs attaques ont été menées par des Palestiniens isolés en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est, la partie palestinienne de Jérusalem occupée et annexée. Comme le rappelle Haaretz, un soldat israélien a été légèrement blessé après avoir été poignardé par un Palestinien jeudi dernier. Le soldat avait tenté de l'empêcher de s'introduire en Israël en franchissant la barrière de sécurité à l'ouest de Naplouse.

En ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant