Israël : "détérioration graduelle" des organes vitaux d'Ariel Sharon

le
1
Ariel Sharon, le 27 décembre 2005.
Ariel Sharon, le 27 décembre 2005.

Ariel Sharon s'éteint peu à peu. L'état de santé de l'ancien Premier ministre israélien, terrassé par une attaque cérébrale le 4 janvier 2006, et plongé depuis dans le coma, s'est encore aggravé. L'hôpital Tel Hashomer, près de Tel-Aviv, où se trouve Sharon, a ainsi fait part vendredi matin d'une "détérioration graduelle" des organes vitaux de l'homme politique israélien. "Les examens mettent en évidence une détérioration lente et graduelle du fonctionnement de ses organes. (...) Nous assistons à un dysfonctionnement généralisé des organes centraux", a indiqué Zeev Rotstein lors d'une conférence de presse devant l'hôpital Tel Hashomer. "Son état n'a pas changé, il s'agit toujours d'un état critique qui met sa vie en danger", a-t-il poursuivi. Le directeur de l'hôpital n'a pas caché son pessimisme. "Je ne pense pas que sa situation va s'améliorer avec le temps, et nous savons ce qui se passe en général dans les situations de ce genre", a-t-il indiqué, en allusion à son décès."Le pronostic vital est engagé"La première alerte avait été lancée le 1er janvier par la radio militaire israélienne. L'hôpital Tel Hashomer indiquait alors que Sharon souffrait de "graves problèmes rénaux" à la suite d'une intervention chirurgicale. Mercredi, l'hypothèse d'un décès imminent de Sharon se fait plus précise. "Ces deux derniers jours, nous avons assisté à une baisse graduelle dans le fonctionnement de plusieurs organes centraux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nono67 le vendredi 3 jan 2014 à 11:41

    Super boursorama. articles en moins de 10 mn pour dire la même chose. Il faut dire que c'est une information capitale pour l'avenir du monde.