Israël-Des villes interdisent de facto les employés arabes dans les écoles

le
0

(Actualisé, ministère de l'Intérieur, § 4) JERUSALEM, 18 octobre (Reuters) - Quatre municipalités israéliennes, dont celle de la capitale économique Tel Aviv, ont annoncé dimanche que les employés chargés de l'entretien et du nettoyage, dont beaucoup sont arabes, n'étaient plus autorisés à travailler dans les écoles. Cette mesure a été prise à la suite de nombreuses agressions à l'arme blanche commises contre des juifs par des Palestiniens. Depuis deux semaines, sept Israéliens et 41 Palestiniens sont morts dans des heurts et des agressions en Cisjordanie, à Jérusalem-Est, à la frontière entre la bande de Gaza et l'Etat hébreu ainsi que dans des villes israéliennes. Le ministère israélien de l'Intérieur a appelé "tous les maires à continuer d'agir avec respect et équité à l'égard de tous les travailleurs, quels que soient leur religion, leur ethnie ou leur sexe". Il ne demande cependant pas l'annulation des mesures prises. Dov Khenin, député de la Liste arabe unifiée à la Knesset, le Parlement israélien, a dénoncé "des mesures dangereuses d'exclusion raciste". Deux des agresseurs qui ont attaqué des Israéliens depuis le début du mois étaient des Arabes israéliens, les autres des Palestiniens de Cisjordanie et de Jérusalem-Est. Invoquant les problèmes de sécurité, les municipalités de Tel Aviv, Rehovot et Hod Hasharon ont annoncé sur leurs sites internet que les employés d'entretien ou de nettoyage, dont beaucoup sont arabes, ne seraient plus autorisés à entrer dans les écoles. Les communiqués évitent toutefois d'utiliser le mot "arabe" et des responsables soulignent que la mesure s'applique à tous les employés concernés, juifs compris. Une autre ville, Modiin-Maccabim-Reut, à mi-chemin entre Tel Aviv et Jérusalem, a annoncé que les "membres de la minorité" -- terme désignant les Arabes israéliens qui représentent 20% de la population -- ne pourraient plus travailler dans les écoles. (Jeffrey Heller avec Dan Williams; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant