Israël-Départ du vice-Premier ministre, accusé de harcèlement

le
0
 (Actualisé avec précisions, citation, contexte) 
    JERUSALEM, 20 décembre (Reuters) - Le vice-Premier ministre 
israélien Silvan Shalom a démissionné dimanche après des 
informations de presse selon lesquelles il se serait livré à des 
faits de harcèlement sexuel à l'encontre de plusieurs femmes au 
cours de sa carrière. 
    Silvan Shalom, qui est âgé de 57 ans, est membre de longue 
date du Likoud, le parti de droite du Premier ministre Benjamin 
Netanyahu. Il a également occupé dans sa carrière le 
portefeuille des Affaires étrangères.  
    Ces derniers jours, la presse israélienne a révélé que 
plusieurs femmes s'étaient plaintes de harcèlement de la part de 
Silvan Shalom, qui est également ministre de l'Intérieur.  
    Dimanche, le procureur général d'Israël a confié à la police 
une enquête sur ces accusations. 
    "J'ai décidé de démissionner de ma position de ministre et 
de membre de la Knesset (le parlement israélien)", a déclaré 
Silvan Shalom dans un communiqué, en se disant par l'impact que 
les derniers événements pourraient avoir sur sa famille. 
    Le vice-Premier ministre n'est pas le premier homme 
politique à être contraint à la démission pour des accusations 
liées à des infractions à caractère sexuel. 
    L'ancien président israélien Moshe Katsav a dû quitter ses 
fonctions en 2007 et a ensuite été condamné à sept ans de prison 
pour avoir violé à deux reprises une assistante quand il était 
ministre à la fin des années 90 et pour agression sexuelle sur 
deux femmes qui travaillaient avec lui quand il était président. 
 
 (Ari Rabinovitch; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant