Israël : début des élections législatives, la place de Netanyahou menacée

le
0
Israël : début des élections législatives, la place de Netanyahou menacée
Israël : début des élections législatives, la place de Netanyahou menacée

Benjamin Netanyahou, stop ou encore ? Les électeurs israéliens ont commencé à voter, ce mardi, pour des élections législatives convoquées par le Premier ministre de droite lui-même, mais lors desquelles il apparaît menacé. Les bureaux ont ouvert à 7 heures (6 heures en France) et fermeront à 22 heures (21 heures en France).

Poussés par le soleil, les enjeux, l'incertitude du résultat, les Israéliens sont allés voter dès les premières heures de cette journée électorale traditionnellement fériée. Mais vers 14 heures, le taux de participation officiel s'établissait à 36,7%, en baisse par rapport à 2013 (38,3%).

5,88 millions d'électeurs choisissent 120 députés dans plus de 10 000 bureaux de vote. Le prochain Premier ministre sera le ou la députée la mieux à même de former une coalition. Benjamin Netanyahou et son épouse Sara ont voté quelques minutes seulement après 7 heures dans une école de Jérusalem. «Il n'y aura pas de gouvernement d'union avec le Parti travailliste, a-t-il dit. Je formerai un gouvernement national», c'est-à-dire de droite.

VIDEO. Les Israéliens votent pour leur nouveau parlement

Un référendum pour ou contre Netanyahou

Les Israéliens devraient avoir une idée précise de la formation de leur 20e Knesset, l'Assemblée israélienne, dans la nuit de ce mardi à mercredi. Les premiers sondages à la sortie des urnes sont attendus à 22 heures (21 heures en France). Mais le nom du prochain Premier ministre pourrait n'être connu que dans plusieurs semaines, le temps des tractations, puisque le scrutin est une élection proportionnelle intégrale, où la seule condition pour obtenir des sièges à la Knesset est de rassembler 3,25% des voix. Sur les 25 listes en compétition, 11 devraient obtenir des élus.

Ces élections sont une sorte de référendum pour ou contre Netanyahou, 65 ans, Premier ministre depuis mars 2009, et au pouvoir pendant presque une décennie en comptant le premier de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant