Israël critiqué pour ses sanctions contre les Palestiniens

le
0
Le gel par l'État hébreu du transfert des fonds destinés à l'Autorité autonome place celle-ci en cessation de paiement.

La décision de Benyamin Nétanyahou de mettre l'Autorité palestinienne en état de cessation de paiements est dénoncée de toutes parts, y compris en Israël. Cette sanction prise au début du mois s'est traduite par le gel du transfert de 60 millions d'euros, correspondant aux droits de douanes et de TVA prélevés mensuellement sur les marchandises destinées aux Palestiniens, qui transitent par les ports israéliens.

«Un coup fatal à la paix»

Pour Nétanyahou, il s'agit de l'application du «principe de précaution» après l'accord de réconciliation scellé la semaine dernière entre le Fatah, le mouvement du président palestinien Mahmoud Abbas, et les islamistes du Hamas, qui contrôlent la bande de Gaza. Ce rapprochement, censé aboutir à la formation d'un nouveau gouvernement composé de personnalités «indépendantes», a porté «un coup fatal à la paix», estime le premier ministre.

«Désormais, avant de débloquer les fonds, nous devons nous assurer qu'ils ne se

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant