Israël craint une «manœuvre» qui compliquerait la paix 

le
0
À la Knesset, le premier ministre Nétanyahou a regretté «les démarches unilatérales» des Palestiniens qui font leur entrée comme membres à part entière de l'Unesco

Les Palestiniens ont remporté lundi une première victoire symbolique dans leur offensive diplomatique visant à la reconnaissance de leur État par la communauté internationale. Jusqu'à présent, ils ne détenaient qu'un siège d'observateur auprès de l'agence de l'ONU pour l'éducation, la science et la culture. «L'admission de la Palestine à l'Unesco est une victoire du droit, de la justice et de la liberté», s'est félicité le porte-parole du président palestinien Mahmoud Abbas.

À l'inverse, Nimrod Barkan, l'ambassadeur d'Israël auprès de l'organisation qui siège à Paris, a qualifié le vote de «tragédie pour l'Unesco». «Il n'y a pas d'État palestinien et, par conséquent, il ne fallait pas admettre son adhésion, a-t-il dit. L'Unesco s'occupe de science, pas de science-fiction, et elle a pourtant accepté aujourd'hui une réalité de l'ordre de la science-fiction.»

Cette première reconnaissance internationale survient avant l'examen de la demande d'adhésion à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant