Israël craint la contagion d'un «printemps palestinien»

le
0
La multiplication de manifestations non violentes pourrait changer les règles du jeu.

Les forces de sécurité israéliennes ont été maintenues en alerte après les tentatives de franchissement des frontières du Liban et de Gaza par des manifestants palestiniens. Les points de passage avec les Territoires palestiniens sont restés fermés lundi pour une journée supplémentaire. L'armée a renforcé son dispositif le long des frontières libanaises et syriennes, et des centaines de policiers ont été déployés à Majdal Chams, ville druze du Golan, perquisitionnant les habitations à la recherche de manifestants qui auraient réussi à s'infiltrer depuis la Syrie.

Les incidents inédits de dimanche , qui ont fait quatorze morts et plusieurs centaines de blessés dans les rangs des manifestants, ont profondément perturbé les Israéliens. Rassemblées via des réseaux sociaux et sur Internet, les manifestations ont été largement sous-estimées par les services de renseignements israéliens.

Une brutale répression

Les renseignements militaires ont affirmé que l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant