Israël cherche du pétrole dans une zone controversée

le
0

Commodesk - Genie Energy a annoncé le 20 février l'obtention d'une licence d'exploration de pétrole dans le sud du plateau du Golan. Cette concession, couvrant près de 400 km2, a été accordée par le gouvernement israélien, qui compte limiter sa dépendance envers le pétrole importé.

La zone contient un important gisement conventionnel de gaz, estime Genie Energy, qui a effectué des recherches préliminaires. La compagnie effectuera des forages exploratoires au cours des prochains mois, afin de connaître l'ampleur exacte des réserves.

Le banquier américain Jacob Rothschild et le magnat australien Rupert Murdoch ont rejoint les actionnaires de Genie Energy en 2010. L'entreprise américaine compte également dans son Comité stratégique l'ancien vice-président américain Dick Cheney.

L'accord de cette licence pourrait raviver les tensions dans la région, puisque le plateau du Golan, qui sert de zone tampon entre Israël et les pays arabes, est revendiqué par plusieurs pays. Intégré à la Syrie jusqu'à la guerre des Six Jours, il a ensuite été occupé par l'armée israélienne, avant que l'état hébreu ne l'annexe en 1981.

Vaste région montagneuse située entre Israël, le Liban, la Syrie et la Jordanie, le plateau du Golan revêt une importance stratégique du fait de ses réserves en eau : en contrôlant cette zone, Tel-Aviv sécurise son approvisionnement.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant