Israël autorise l'alimentation de force des grévistes de la faim

le
0

JERUSALEM, 30 juillet (Reuters) - Le Parlement israélien a adopté jeudi une loi autorisant l'alimentation de force des grévistes de la faim, malgré l'opposition du corps médical. La coalition de droite du Premier ministre Benjamin Netanyahu a tenu bon au terme d'un long débat parlementaire et le texte de loi a été voté par 46 députés de la Knesset, qui compte 120 élus. Quarante députés ont voté contre. Les prisonniers palestiniens observent régulièrement des grèves de la faim pour dénoncer les "détentions administratives", un dispositif qui permet à Israël de détenir des suspects sans jugement, et l'Etat hébreu redoute le décès d'un gréviste de la faim, qui pourrait avoir de graves répercussions. Mais l'association médicale israélienne, qui considère l'alimentation de force comme une forme de torture et la juge médicalement risquée, exhorte les médecins à ne pas respecter la loi. (Ori Lewis; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant