Israël appelle à une transition «sans secousse»

le
0
Les Frères musulmans, principale force d'opposition égyptienne, souhaitent l'abrogation du traité de paix avec Israël. Le ministre de la Défense Ehoud Barak s'est rendu aux États-Unis pour s'assurer du soutien d'Obama.

Deux dangers se profilent en Égypte pour les dirigeants israéliens : un chaos généralisé et des élections démocratiques prématurées. Dans les deux cas de figure, les Frères musulmans, qui prônent l'abrogation du traité de paix entre les deux pays, seraient les seuls à tirer les marrons du feu. Pour faire face à ces menaces, Ehoud Barak, le ministre de la Défense, a été dépêché d'urgence à Washington pour s'assurer que le soutien militaire et politique de Barack Obama ne vacille pas. Hier soir, l'État hébreu a appelé de ses vœux une transition «sans secousse» .

«Les Frères musulmans ne manqueraient pas d'être les seuls vainqueurs d'un scrutin organisé trop vite, dans les trois mois par exemple, car ils sont déjà fin prêts» , a prévenu Ehud Barak à la chaîne de télévision américaine ABC. Sur la même longueur d'onde, le général Gaby Ashkenazi, chef d'état-major sortant, estime que «la stabilité est préférable à la démocratie au Moyen-

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant