Israël agrandit une colonie, quitte à froisser Washington

le
0
Le feu vert à la construction de 90 nouveaux logements intervient un mois avant la visite de Barack Obama.

À Jérusalem

Benyamin Nétanyahou avance en terrain miné sur la colonisation. Le feu vert final pour la construction de 90 logements dans l'implantation de Beit-El en Cisjordanie, octroyé en début de semaine, rappelle combien ce dossier est sensible. Cette décision, même modeste par son ampleur, survient en effet à un moment «délicat», selon l'expression de la radio militaire. Une référence à la première visite que Barack Obama doit effectuer en tant que président autour du 20 mars en Israël et dans les Territoires palestiniens. Benyamin Nétanyahou, qui doit former son nouveau gouvernement dans les prochains jours, voudrait éviter d'entamer son deuxième mandat sur le pied gauche avec le chef de la Maison-Blanche. Mais Washington a déjà condamné son feu vert à Beit-El.

En 2010, l'annonce de la construction de 1600 logements à Jérusalem-...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant