Israël a commencé à libérer des prisonniers palestiniens

le
1
Israël a commencé à libérer des prisonniers palestiniens
Israël a commencé à libérer des prisonniers palestiniens

Leur libération avait été annoncée début août. Mardi soir, Israël a commencé à libérer des prisonniers palestiniens. Un bus transportant 14 détenus a quitté la prison d'Ayalon, près de Tel-Aviv, en direction du point de passage d'Eretz, à l'entrée nord de la bande de Gaza, alors qu'un second s'est dirigé vers la ville de Ramallah, en Cisjordanie. Normalement, 26 d'entre eux doivent sortir de prison. Cet acte est un préalable à la reprise de négociations entre l'Etat hébreu et les représentants palestiniens.

Peu après, l'un des bus a été vu entrer dans l'enceinte de la prison israélienne d'Ofer, près de Ramallah en Cisjordanie, selon un correspondant de l'AFP sur place. A l'intérieur, les 12 détenus originaires de Cisjordanie devaient rencontrer des responsables palestiniens, puis être transférés dans un bus palestinien devant les conduire vers la Mouqataa, le quartier général du président Mahmoud Abbas où était prévue une cérémonie d'accueil.

Plus tôt dans la journée, la reprise des négociations de paix, prévue demain, a été menacée par le feu vert donné par le gouvernement israélien à la construction de 942 logements à Jérusalem-Est, annexée. La municipalité de Jérusalem a confirmé que le projet de construction dans le quartier de colonisation de Gilo avait franchi une nouvelle étape avec «l'autorisation du ministère de l'Intérieur» tout en soulignant qu'il s'agit de la poursuite «d'un projet de développement annoncé il y a deux ans».

Les Etats-Unis maintiennent la pression

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a réagi en rappelant que le président palestinien, Mahmoud Abbas, était «engagé» à reprendre ces pourparlers. «Je vais parler avec lui aujourd'hui (...). Il est engagé à venir participer à la négociation parce qu'il croit que la négociation est ce qui permettra de résoudre ce problème», a déclaré le chef de la diplomatie américaine lors d'une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7940311 le mercredi 14 aout 2013 à 06:45

    Et ils vont recommencer à poser des bombes dans des bus ou des restaurants?