Isolé, Nétanyahou va plaider contre l'Iran

le
1
Le premier ministre israélien souhaite que les Américains fixent une «ligne rouge» au-delà de laquelle l'Iran s'exposerait à une attaque. Une attitude qui déplaît à Obama et à beaucoup de dirigeants israéliens.

C'est un Nétanyahou isolé qui s'apprête à mettre une fois de plus le monde en garde contre le programme nucléaire iranien dans le discours qu'il doit prononcer jeudi devant l'assemblée générale de l'ONU. «J'ai l'intention de répéter que le pays le plus dangereux du monde ne peut pas être autorisé à se doter de l'arme la plus dangereuse du monde», a répété le premier ministre israélien dimanche devant son cabinet.

Mais son intervention risque surtout d'illustrer les profondes divergences entre Israël et les pays occidentaux, États-Unis en tête, quant à l'opportunité d'une politique plus vigoureuse contre l'Iran. Pour Nétanyahou, l'Iran est proche de se doter des capacités de développer une arme nucléaire à moyen terme, et les sanctions économiques et la diplomatie ne font que permettre à Téhéran de gagner du temps.

Le premier ministre israélien a mené ces dernières semaines une vigoureuse campagne médiatique pour tenter de forcer la main à Obama et o

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mardi 25 sept 2012 à 08:16

    JPi - Le représentant du peuple élu de Dieu va parler au nom du peuple élu de la guerre. On en a marre. On en est marri et ils en seront marrons.