Isolation thermique : la mairie de Paris veut convertir les propriétaires

le
2

Pour limiter vos dépenses d’énergie, l’isolation et la rénovation thermique sont des solutions d’avenir. Exemple dans le XIXe arrondissement de Paris, où une grande campagne a été lancée depuis un an.

Un vrai sujet d’actualité, à quelques semaines du coup d’envoi de la COP21 au Bourget. Après le XIIIe arrondissement et une partie du quartier de la République (IIIe, Xe et XIe arrondissements), c’est au tour des habitants du XIXe arrondissement de Paris de se préoccuper de l’isolation de leur logement, afin d’optimiser leurs dépenses d’énergie. Depuis un peu plus d’un an, une équipe de l’OPATB (Opération Programmée d’Amélioration Thermique des Bâtiments) d’une dizaine de personnes s’est installée au rez-de-chaussée du 92, boulevard de La Villette.

L’objectif: sensibiliser les propriétaires du quartier à la rénovation thermique de leur immeuble. Isolation des façades, toits, fenêtres, tout y passe. Avec pour seul objectif, consommer moins d’énergie. Et donc moins d’argent. Tous les propriétaires de l’arrondissement sont concernés, qu’ils vivent dans une maison ou dans un appartement, dans une propriété individuelle ou dans une copropriété. En tout, cela représente environ 55.000 logements.

L’OPATB a donc été désignée par la mairie de Paris - qui est son partenaire - pour informer les habitants du XIXe, qui ont désormais à disposition une équipe de conseillers thermiques. «Souvent les habitants ne savent pas forcément par quoi commencer pour définir leur projet, sont déstabilisés face au nombre de dispositifs de financement existants et à leur évolution, et pour ceux déjà engagés dans une réflexion sur la rénovation énergétique, se sentent isolés dans leur démarche au sein de leur copropriété», explique Magalye Merlin, chef de projet de l’OPATB.

76 lauréats, soit environ 6000 logements

Au fil des rendez-vous et des ateliers organisés, 76 adresses lauréates ont pu être sélectionnées, parmi lesquelles 70 copropriétés et 6 pavillons. «La plus grande copropriété compte 800 lots», précise Magalye Martin. Cela représente environ 6000 logements. Pour un peu moins de 1000 d’entre eux, la phase de travaux a déja commencé. Les 76 bâtiments sont de tous types d’architecture: Faubourien, Haussmannien, Art déco...

Au 27, rue Clavel, les travaux sont déjà terminés pour cette copropriétés de 80 logements, qui a subi une rénovation thermique totale: façades extérieures, toitures, fermetures, ventilation, chaudière... Aujourd’hui, la copropriété a vu sa consommation énergétique se réduire de 44%. «Le but est d’étendre l’opération à l’assemble de la capitale. Le XIXe arrondissement doit devenir un exemple en la matière», explique Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris en charge du Logement.

À noter que pour voir l’état de votre logement, maison ou immeuble, vous pouvez aussi opter pour des outils très simples d’utilisation qui ne trompent pas. Pour que votre argent ne s’envole pas par les fenêtres, Le Figaro Immobilier vous parlait il y a quelques semaines de la caméra thermique, utilisée par les professionnels et certains particuliers. Elle permet de repérer les endroits par lesquels la chaleur s’échappe... Un outil bien utile avant de lancer une rénovation thermique!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sibile le vendredi 6 nov 2015 à 08:54

    il faudra 150 ans pour amortir des travaux aussi coûteux

  • bordo le vendredi 6 nov 2015 à 00:21

    Evidemment, des immeubles modernes moches, pas de problème. Et dans les périmètres protégés ?