Islande-Proposition pour une levée partielle du contrôle des capitaux

le
0
    REYKJAVIK, 16 août (Reuters) - Le gouvernement islandais a 
proposé mardi des mesures visant à lever en partie le contrôle 
des capitaux instauré après la crise financière de 2008, 
permettant notamment aux particuliers d'acheter de l'immobilier 
à l'étranger et de se procurer des devises pour voyager. 
    La levée des restrictions sera effective pour la majorité 
des Islandais dès le début de l'an prochain, a déclaré à Reuters 
Mar Gudmundsson, le gouverneur de la banque centrale d'Islande. 
    "Moins de la moitié d'un pour cent des individus restera 
encadrée par le contrôle parce que les autres n'ont pas les 
fonds leur permettant d'atteindre la limite", a-t-il dit. 
    Le gouvernement propose aussi de désencadrer immédiatement 
l'investissement direct extérieur, moyennant le feu vert de la 
banque centrale, et d'autoriser l'investissement dans des 
instruments émis en devises à concurrence d'un certain montant. 
    Une croissance de plus de 4% est attendue en Islande cette 
année, avec un taux directeur de 5,75%, intéressant pour des 
investisseurs habitués par ailleurs à des taux ultra-bas voire 
négatifs. 
    Le contrôle des capitaux avait été mis en place pour 
empêcher les investisseurs détenant des actifs islandais de les 
vendre et de rapatrier les fonds à l'étranger à la suite de la 
faillite des banques Landsbanki, Glitnir et Kaupthing.    
     
     
 
 (Ragnhildur Sigurdardottir et Daniel Dickson, Wilfrid Exbrayat 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux