Islamistes et Touaregs profitent de la confusion au Mali

le
0
Alors que la rebellion a pris le contrôle de la ville stratégique de Kidal, la junte a demandé «le soutien» des amis du pays.

Impuissante face à l'avancée des Touareg et des islamistes au nord du Mali, la junte, au pouvoir depuis le coup d'État du 22 mars, a lancé un appel à l'aide vendredi. «Les rebelles continuent à agresser notre pays et terroriser nos populations, a lancé le chef de la junte, le capitaine Amadou Sanogo, dans un discours à la presse. La situation est à cette heure critique, notre armée a besoin du soutien des amis du Mali pour sauver les populations civiles et sauvegarder l'intégrité territoriale» du pays.

Les insurgés, qui sont passés à l'offensive dans le Nord en janvier, profitent en effet de la confusion régnant à Bamako à la suite du coup d'État militaire pour gagner du terrain. Vendredi matin, ils ont pris le contrôle de la ville stratégique de Kidal, dans le nord-est du pays aux confins de l'Algérie et du Niger.

Selon une source diplomatique africaine , c'est «essentiellement le groupe islamiste Ançar Dine d'Iyad Ag Ghali appuyé par des combattants d'Aqmi (

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant