Islam et Occupation : Marine Le Pen provoque un tollé

le
0
La candidate à la présidence du Front national a suscité l'indignation après avoir comparé les prières de rue des musulmans à une forme d' «occupation». Le Mrap va porter plainte pour incitation à la haine raciale

Elle s'était distancée jeudi des provocations de son père,condamné pour révisionnisme en 2009. Pourtant, Marine Le Pen a à son tour choqué vendredi en comparant, lors d'un déplacement à Lyon, «les prières de rue» des musulmans à une forme «d'occupation», sans «blindés» ni «soldats», mais d'»occupation tout de même».

«Il y a quinze ans on a eu le voile, il y avait de plus en plus de voiles. Puis il y a eu la burqa, il y a eu de plus en plus de burqa. Et puis il y a eu des prières sur la voie publique (...) maintenant il y a dix ou quinze endroits où de manière régulière un certain nombre de personnes viennent pour accaparer les territoires», a dénoncé la vice-présidente du Front national,en campagne pour succéder à Jean-Marie Le Pen à la tête du parti. «Je suis désolée, mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la Seconde guerre mondiale, s'il s'agit de parler d'occupation, on pourrait en parler, pour le coup, parce que ça c'est une occupation

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant