ISF-PME : Bruxelles valide les dispositifs

le
0
Le siège de la Commission européenne à Bruxelles. (© Richard)
Le siège de la Commission européenne à Bruxelles. (© Richard)

La Commission européenne considère, en particulier, que ces deux dispositifs pallient à une véritable carence du marché sans affecter de manière indue la concurrence dans le marché unique.

Le dispositif ISF-PME offre une réduction de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) de 50% dans la limite de 18.000 euros par an pour les particuliers qui souscrivent au capital de PME innovantes par l'intermédiaire de fonds communs de placement dans l'innovation (FCPI) ou de fonds d'investissements de proximité (FIP).

Le dispositif d'amortissement exceptionnel des investissements des entreprises dans les PME est complémentaire au dispositif ISF-PME. Il permet aux entreprises, quelle que soit leur taille, d’étaler l'amortissement d'investissements dans des PME sur une durée de cinq ans. Les investissements visés sont les sommes versées pour la souscription en numéraire, soit au capital de PME innovantes, soit de parts ou actions de fonds communs de placement à risques (FCPR), de fonds professionnels de capital investissement ou de sociétés de capital-risque (SCR).

Les deux dispositifs, dont la durée est limitée à dix ans, visent des PME innovantes qui, au moment de l’investissement initial, exercent leurs activités sur un marché depuis moins de dix ans après leur première vente commerciale.

La Commission a examiné la compatibilité

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant