ISF 2017 : dates à retenir, taux et calcul de l'impôt sur la fortune

le
1
Bien déclarer vos biens immobiliers est une opération qui peut s'avérer délicate. (© Fotolia)
Bien déclarer vos biens immobiliers est une opération qui peut s'avérer délicate. (© Fotolia)

Les modalités de déclaration évoluent peu en 2017. Elles sont fonction du montant de votre patrimoine.

o Si votre patrimoine net taxable est compris entre 1,3 et 2,57 millions d'euros, vous n'avez pas à remplir de déclaration spécifique d'ISF. Vous devez seulement reporter le montant de votre patrimoine dans la déclaration de revenus avant le 17 mai 2017 minuit sous le format papier. Ceux qui déclarent en ligne ont jusqu'au mardi 23 mai s'ils sont domiciliés dans les départements 1 à 19, jusqu'au mardi 30 mai pour ceux domiciliés dans les départements 20 à 49 et jusqu'au mardi 6 juin pour tous les autres départements. Un avis d'imposition sera envoyé dans le courant de l'été avec le montant de l'ISF à payer en septembre.

o Si votre patrimoine net taxable est supérieur à 2,57 millions d'euros, vous devez remplir et déposer un formulaire spécifique, calculer le montant de votre impôt et procéder concomitamment à son paiement, et ce, avant le 15 juin 2017.

Il convient de tenir compte de ces dates limites pour souscrire au capital de PME éligibles, investir dans des fonds spécialisés ou réaliser des dons au profit de certaines fondations et associations.

Un barème proressif divisé en six tranches

Vous êtes soumis à l'ISF lorsque la valeur nette de votre patrimoine est supérieure à 1,3 million d'euros au 1er janvier 2017. Le montant de l'ISF dépend d'un barème progressif

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ericlyon il y a 8 mois

    Il est amusant de voir que ceux qui ne sont pas pour la suppression de l'ISF ne le sont pas pour des raions économiques parce qu'il savent bien qu'il est néfaste mais pour ne par heurter les "envieux" qui constituent une part non négligeables de la population française. Ces "envieux" qui jalousent ce que possède l'autre et qui plutôt que d'aspirer à le posséder également aspirent à ce que l'autre ne le possède plus, ce qui est évidemment très néfaste pour la France.