Isère : un détenu mis à nu et battu en cour de promenade

le
0
Les surveillants n'auraient rien vu ni entendu pendant de longues minutes. Le syndicat UFAP/Unsa-Justice dénonce un manque cruel de personnel. Le détenu a porté plainte contre ses agresseurs.

Déshabillé entièrement, traîné au sol, battu, insulté... Un détenu de la maison d'arrêt de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère, a vécu un véritable calvaire mercredi : plusieurs détenus s'en sont violemment pris à lui alors qu'il se trouvait dans la cour de promenade, révèle jeudi le syndicat pénitentiaire UFAP/Unsa-Justice. Vendredi, le détenu a porté plainte et le parquet de Vienne a ouvert une enquête pour «violences aggravées en réunion».

Selon les premiers témoignages recueillis, la scène aurait duré de longues minutes avant que les agents de surveillance ne soient alertés par les cris de détenus, qui étaient en train d'insulter leur victime. Le prisonnier a été retrouvé par le personnel planté devant une grille, nu, le visage en sang et des traces de coups un peu partout sur le corps. Entre cinq à six détenus seraient impliqués dans cette agression. Identifiés, ils seront entendues prochainement, a indiqué le procureur de la République de Vien

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant