Isère - Glissement de terrain au lac du Chambon : l'épilogue ?

le
1
Un effondrement massif du pan de montagne était attendu le 5 juillet.
Un effondrement massif du pan de montagne était attendu le 5 juillet.

Ce pourrait cette fois être la bonne. Le pan de montagne instable qui paralyse depuis le 10 avril la vallée de la Romanche, entre l'Isère et les Hautes-Alpes, a connu dans la nuit de dimanche à lundi un effondrement massif. « Des milliers de mètres cubes de roches sont tombés vers la fin de la nuit », explique Lionel Loriet, gérant de la société Sage Ingéniérie, spécialiste de géotechnique, qui conduit les opérations. « Nous avons perdu tous nos repères topographiques », précise-t-il. Reste une zone « très fracturée » dans la partie haute de la montagne. Un survol du site devait, dans la journée, permettre d'établir un état des lieux précis.

La région vit depuis plus de trois mois au rythme du glissement de terrain qui fait se déverser les roches instables de la falaise de la Berche dans le lac artificiel du Chambon : la route départementale 1091, qui relie Grenoble à Briançon en passant à flanc de montagne, en surplomb du lac, est fermée depuis le 10 avril. Les spécialistes attendaient le 6 juillet un décrochage massif et brutal, qui n'avait finalement pas eu lieu. Afin d'accélérer le processus, explique Lionel Loriet, il avait été alors décidé d'augmenter progressivement (10 mètres en une quinzaine de jours) le niveau du lac, afin de déstabiliser le pied de la falaise.

L'opération est presque arrivée à son terme, et elle semble efficace : durant le week-end, le glissement des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 27 juil 2015 à 17:31

    Tant bien même le plus gros est fait il restera des éboulements secondaires pour des dizaines d'années, alors cette route, vous la faites passer en face ou bien simplement vous videz le lac pour la faire passer en bas comme en 1934 sous un tunnel protecteur ?????