Isabelle Balkany : la liberté contre un million d'euros !

le
0
Patrick et Isabelle Balkany.
Patrick et Isabelle Balkany.

Isabelle Balkany devra verser une caution d'un million d'euros pour rester en liberté sous contrôle judiciaire, a-t-on appris vendredi, selon une information de Mediapart. L'épouse et première adjointe du maire UMP de Levallois-Perret avait été mise en examen jeudi pour blanchiment de fraude fiscale par des juges financiers. Jean-Pierre Aubry, ancien directeur de cabinet de Patrick Balkany à la mairie et intime du couple, a subi le même sort. Selon son avocat Grégoire Lafarge, Isabelle Balkany est "rentrée chez elle" jeudi soir.

Me Lafarge a insisté sur le fait que la mise en examen de sa cliente concernait "exclusivement une problématique financière d'origine familiale strictement personnelle et ancienne de plus de 20 ans". Ces déboires judiciaires des Balkany, des intimes de l'ex-chef de l'État Nicolas Sarkozy, sont nés des révélations d'un ancien allié politique du couple, Didier Schuller. Selon les informations exclusives du Point.fr, au centre des préoccupations des enquêteurs, qui ont également mené des perquisitions mercredi, deux villas, à Saint-Martin aux Antilles et à Marrakech au Maroc. Les enquêteurs se demandent si Isabelle et Patrick Balkany, qui en sont des usagers, n'en sont pas aussi les véritables propriétaires, dissimulés derrière des prête-noms et un écheveau de sociétés off shore et de comptes bancaires dans des paradis fiscaux.

REVOIR notre diaporama sur le petit paradis antillais des Balkany.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant