Isaac Kiese Thelin, le "target man" bordelais… .

le
0
Isaac Kiese Thelin, le "target man" bordelais… .
Isaac Kiese Thelin, le "target man" bordelais… .

Présenté officiellement à la presse ce vendredi, Isaac Kiese Thelin, jeune attaquant de pointe et 2 sélections chez les A suédois, vient à Bordeaux pour taper la place de titulaire de Cheick Diabaté. Engagé en provenance de Malmö, pour une durée de quatre ans et demi, le garçon dont Zlatan dit qu'il a "un superbe avenir devant lui" espère faire mieux que ses compatriotes, Martin Dahlin, qui avait failli signer chez les Marine et Blanc, et Yksel Osmanovski, nul en Gironde. En fait, il compte surtout jouer dès ce soir, à Bastia (20h00), et enfiler les perles

On doit dire "Isaac Kiese Thelin". Point, c'est comme ça. Le gaillard y tient. Normal. En Suède, on accole le nom de famille de la mère à celui du père. Question de parité, probablement. Question de caractère, aussi, tant le transfuge scandinave l'affirme avec fermeté. Présenté vendredi au Haillan, l'attaquant longiligne, qui s'est engagé avec les Girondins pour un long bail, n'est pas venu faire de la figuration. Willy Sagnol parlait il y a quelques semaines du profil des joueurs nordiques. Ben, ça y est : il y en a un dans son effectif ! Discret, mais solide sur ses appuis et dans l'aplomb, "I.K.T" est dans la plus pure tradition des géants venus d'en haut : 1m89 et 83 kg, un mental qui semble inoxydable, à 22 ans, il est même déjà adoubé par Zlatan le Viking.

Bon, il n'est pas blond, mais on s'en fout. Il sera rapidement reconnaissable, avec son numéro 22. 22 ? Comme le nombre d'acteurs prêts à en découdre sur la pelouse d'Armand-Cesari. Parce que dès ce samedi soir, le coach bordelais pourrait aligner sa recrue à Furiani, face à une formation qui, selon lui, a "retrouvé certaines valeurs à domicile", des "valeurs corses"... Tout est dit ou presque. En résumé, après un gros mois chaotique, il va falloir aux Aquitains exporter des guerriers sur l'Île de Beauté, pour redresser une barre bien tordue jusque-là. Et même si Jean-Louis Triaud – qui a soufflé la bonne affaire Thelin à de grosses écuries étrangères – affirme ne pas l'avoir "juste pris pour le match de Bastia", qu'il "n'aura pas de pression particulière", ni "urgence" à être performant, il faudra quand même que le type mette plus de cageots que Cheick Diabaté (8 buts en Ligue 1).
"Monsieur Willy", un rêve, un projet
Bref, qu'en pense l'intéressé ? Bé lui - comme on dit dans le Sud-Ouest - est manifestement content d'arriver dans le Port de la Lune, malgré quelques réticences initiales de la part de Malmö F.F, dernier club quitté. "Je n'ai pas d'appréhension, car chaque joueur suédois rêve de jouer un jour dans un championnat étranger plus relevé", indique-t-il, tranquille. Car pour une première, il faut dire que le bourreau de l'équipe de France Espoirs a choisi la carte du cool, du développement sur le long terme. Et c'était facile, même, à l'écouter....




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant