Irlande : Schmidt, de Clermont au XV du Trèfle

le
0
Irlande : Schmidt, de Clermont au XV du Trèfle
Irlande : Schmidt, de Clermont au XV du Trèfle

Sélectionneur de l'Irlande depuis deux ans, Joe Schmidt a permis au XV du Trèfle de progresser au point de faire partie des meilleures nations mondiales. Passé par Clermont entre 2007 et 2010, le Néo-Zélandais est décrit comme quelqu'un d'exigeant et de professionnel par ses anciens joueurs, Morgan Parra et Wesley Fofana.

Il est sans doute l’acteur numéro un du retour au sommet de l’Irlande. A la tête du XV du Trèfle depuis 2013, Joe Schmidt a emmené les Irlandais à la quatrième place du classement IRB. Favoris de la poule D avant la grande finale contre la France dimanche prochain, l’Irlande a révolutionné sa manière de jouer depuis l’arrivée du Néo-Zélandais à sa tête. Agréable à voir jouer, les Irlandais ont pu découvrir un personnage minutieux, rigoureux et parfois même autoritaire. « Les Yeux de glace », était surnommé Schmidt à Clermont.   Entraîneur des arrières pendant la mandature de Vern Cotter en Auvergne, Joe Schmidt a participé à la conquête du Bouclier de Brennus en 2010 avec l’ASM. Ses anciens joueurs aujourd’hui internationaux français se souviennent d’un entraîneur très professionnel qui les a marqués et les a fait progresser. « Il y a sa patte dans le jeu irlandais, note Fofana. Il amène beaucoup de vitesse et de fluidité. Sa patte, c’est la vitesse et la précision dans le jeu de lignes. Avec moi il était très exigeant, j’étais assez jeune donc il m’en demandait beaucoup et il fallait que je lui montre beaucoup pour avoir sa satisfaction. Il est exigeant mais très précis, donc il t’apporte le fait d’être toujours concentré. C’est un très bon coach. »

Deux titres de champion d’Europe et un Tournoi

Une analyse et des compliments partagés par le demi de mêlée des Bleus, Morgan Parra, qui prévient ses partenaires que les failles des Français seront exploitées à fond par le sélectionneur irlandais. « C’est quelqu’un qui étudie le moindre détail de l’équipe adverse. Si aujourd’hui il y a un problème autour des rucks, c’est sûr qu’on aura droit à un temps de jeu autour de ça, codifié sur trois-quatre temps. Il étudie énormément l’équipe adverse. Sur les moindres failles, il y a une combinaison qui est créée pour mettre l’équipe en danger sur ça », se souvient le Clermontois.   Le Néo-Zélandais, ancien professeur d’anglais, vole de ses propres ailes depuis 2010. Bilan ? Deux titres de champion d’Europe avec le Leinster, et un Tournoi avec le XV du Trèfle l’an dernier. « J’ai pu le connaître, c’est quelqu’un qui est très difficile comme entraîneur envers les joueurs, mais aussi très touchant en dehors du terrain, se souvient Parra. Il a un gros relationnel avec les joueurs et a l’ambition de tout gagner. Il met en confiance les joueurs de son équipe, et leur permet d’évoluer à leur meilleur niveau. » Le sélectionneur idéal pour emmener avec lui la nouvelle génération irlandaise, qui semble prête pour tout écraser sur son passage. Même les Français.   Avec  notre envoyé spécial en Angleterre, Jean-François PATURAUD
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant