Irlande - Munster - Décès d'Anthony Foley : « C'était une légende »

le
0
Irlande - Munster - Décès d'Anthony Foley : « C'était une légende »
Irlande - Munster - Décès d'Anthony Foley : « C'était une légende »

Quelques heures après avoir appris le décès dans la nuit de samedi à dimanche d’Anthony Foley, l’entraîneur du Munster, certains supporters ont tenu à rendre hommage à l’emblématique numéro 8 irlandais. Nous les avons rencontrés.

« C’était une légende », déclare un supporter du Munster aux abords d’un stade Yves-du-Manoir où une ambiance de deuil et de recueillement régnait dimanche, quelques heures après l’annonce du décès d’Anthony Foley dans l’hôtel des Hauts-de-Seine où les Irlandais avaient pris leurs quartiers pour préparer le match de Champions Cup face au Racing 92 (match finalement annulé). Nombre de supporters irlandais ont tenu à se rendre à Colombes (92) pour rendre un vibrant hommage à l’entraîneur de l’équipe de la province irlandaise, parti à l’âge de 42 ans. « Je l’ai connu très jeune, lorsqu’il allait à l’école », déclare un proche de la famille Foley. « J’ai suivi toute sa carrière et je peux vous dire qu’il était une légende du rugby irlandais. »

« Une grande force et un esprit dévoué à la communauté »

Le décès de l’entraîneur du Munster a marqué toutes les générations, qu’elles aient connu celui qui était surnommé « Axel » en référence au personnage incarné par Eddie Murphy dans la sage du « Flic de Beverly Hills » en tant que joueur du Munster, ou ensuite comme entraîneur. « Anthony Foley était une grande légende et un supporter des Munster depuis des années », raconte un jeune supporter. Malgré une atmosphère pesante, le jeune supporter des Munster a tenu à rendre un dernier hommage à l’emblématique numéro 8 irlandais aux 62 sélections. « C’était un entraîneur fort, avec une grande force et un esprit dévoué à la communauté. Vous pouvez voir ici, l’esprit des Munsters, avec tous ces gens qui se sont réunis pour montrer leur soutien, leur engagement. » Des propos forts, qui montrent que le rugby irlandais et le monde du rugby en général ont perdu un joueur qui aura marqué l’histoire du ballon ovale. Anthony Foley avait notamment été longtemps le recordman du nombre de rencontres disputées en Coupe d’Europe (86). Avec N.B, à Colombes
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant