Irlande : multiplication des lotissements fantômes

le
0
Après des années de frénésie immobilière, de vastes complexes résidentiels ultramodernes se délitent aujourd'hui lentement à travers toute l'île, faute d'acheteurs.

Envoyée spéciale à Dublin

Qu'il a l'air épanoui, ce jeune couple escorté de bambins blonds déambulant dans une avenue arborée le long de boutiques flambant neuves ! Sauf que cette image du bonheur n'est qu'un mirage : derrière les palissades illustrées de publicités géantes pour cette «nouvelle capitale du côté nord (de Dublin)» , il n'y a qu'un immense terrain vague. En fait de magasins, une ribambelle d'affiches «coming soon» promettent ici un salon de coiffure, là un restaurant... qui ne viendront jamais. À Clongriffin, où les promoteurs espéraient attirer 25.000 résidents, des centaines d'appartements, dans les hauts immeubles de béton et de verre qui bordent la rue principale, restent, depuis 2007, désespérément vides. Après des années de frénésie immobilière, dopée par le boom de l'économie irlandaise, de vastes complexes résidentiels ultramodernes, parfois seulement à moitié achevés, se délitent aujourd'hui lentement à travers toute

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant