Irlande: les sociétés étrangères inquiètes

le
0
Avec un impôt sur les sociétés particulièrement bas, l'Irlande a attiré de nombreuses multinationales. Celles-ci mettent aujourd'hui en garde contre toute hausse de la fiscalité qui pourrait remettre en cause leur compétitivité.

Le Tigre celtique n'en démord pas. Malgré le plan d'aide européen qui vient d'être décidé, l'Irlande tient à garder son impôt sur les sociétés à 12,5%, bien inférieur à la moyenne de 25,7% dans la zone euro et à 34% en France. Avec cet avantage fiscal et une main-d'oeuvre hautement qualifiée, l'île a en effet attiré de nombreuses capitaux étrangers qui ont contribué au «miracle irlandais».

Dublin refuse de relever le taux

L'Irlande pourra-t-elle bénéficier de son avantage encore longtemps ? Ce lundi, l'Union européenne et le Fonds Monétaire International planchent sur le plan de sauvetage du pays qui pourrait atteindre 90 milliards d'euros. Tout en rappelant qu'augmenter l'impôt sur les sociétés n'est pas la priorité, la Commission européenne confie qu'une hausse d'impôts s'inscrira sans doute dans le plan d'aide.

Aussitôt, les multinationales font entendre leur voix. «Tout ce qui affecte la compétitivité de l'Irlande, notamment l'impôt sur les s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant