Irlande : l'espoir d'un électrochoc économique

le
0
Le scrutin législatif anticipé qui s'est ouvert ce vendredi en Irlande pourrait sanctionner le Fianna Fail, tenu responsable de la débâcle économique. Le Fine Gael pourrait l'emporter. Il espère rouvrir les négociations sur les conditions du prêt accordé par le FMI et l'UE

Ce vendredi 25 février pourrait être un jour historique pour le Fianna Fail, parti dominant de la politique irlandaise depuis son indépendance en 1921. Celui de sa plus forte défaite électorale. Car cette formation politique, au pouvoir durant plus de six décennies sur les 89 ans d'indépendance, serait aujourd'hui considérée comme la principale responsable de l'effondrement économique dans lequel est plongé le pays. Dès lors, le scrutin législatif anticipé qui a lieu ce vendredi pourrait traduire une volonté de sanction de la part du peuple irlandais, ainsi qu'un électrochoc économique pour faire sortir au plus vite l'île des conséquences de la crise économique et financière.

Le Fine Gael favori

Les derniers sondages publiés avant l'élection sont parlants, 38% des Irlandais porteraient leur choix sur le Fine Gael, le parti «jumeau» du Fianna Fail, également de centre droit. Les travaillistes (Labor) convaincraient environ 20% des électeurs et le Sinn Fein,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant