Irlande : Deux ex-internationaux s'interrogent sur le niveau du Trèfle

le
0
Irlande : Deux ex-internationaux s'interrogent sur le niveau du Trèfle
Irlande : Deux ex-internationaux s'interrogent sur le niveau du Trèfle

Manque de créativité, des centres pas performants et une capacité à battre les grandes sélections qui laisse dubitatif. Pour l'Irlande, ce sont des constats durs... mais partagés par Justin Marshall, ancien demi de mêlée néo-zélandais, et Mike Tindall, ex-international du XV de la Rose.

La paire de centres irlandaise est le premier élément que met en avant Justin Marshall dans son argumentaire. Depuis la retraite internationale de Brian O’Driscoll et avec un Gordon D’Arcy sur le déclin, poussé vers la sortie, le XV du Trèfle est en pleine reconstruction au centre du terrain. Le niveau de la paire Darren Cave - Jared Payne alignée contre la Roumanie serait bien en dessous de la mythique association O’Driscoll - D’Arcy. Du haut de ses 87 sélections avec les All Blacks, Justin Marshall juge le numéro 13, Jared Payne, comme un centre « par défaut ».

Ultra-polyvalent, le joueur de l’Ulster peut évoluer à l’arrière, aux deux postes de centre ainsi qu’aux ailes. « Pour moi Jared Payne est plus un joueur du triangle arrière, commente l’ancien international néo-zélandais sur le site Internet de la BBC. La pauvreté de leur jeu d’attaque par moments s’explique par le manque d’un centre capable de prendre la ligne d’avantage ». Il est vrai que Darren Cave et Jared Payne affichent tous les deux un profil de passeur, sans véritable centre capable d’attaquer la ligne. Sauf que, cette paire alignée n’est pas la paire de centres de prédilection de cette équipe. Le rôle de perforateur est celui offert à Robbie Henshaw, qui revient tout juste de blessure et indisponible pour les deux premières rencontres. D’ailleurs, il devrait faire son retour contre l’Italie, et être titulaire contre la France.

En difficulté face aux grands ?

Autre point abordé cette fois par Mike Tindall, la capacité à battre les grandes nations. Si l’Irlande est double tenant du titre du VI Nations, les Verts n’ont pas été performants en Coupe du monde jusqu’à présent. Pour preuve, le XV du Trèfle n’a jamais atteint le stade des demi-finales : « Ils ont un jeu très structuré, sont très bons sous les jeux au pied et Sexton est un des meilleurs joueurs dans le jeu au pied d’occupation », commente le vainqueur de la Coupe du monde 2003. 

Mais Mike Tindall s’interroge sur la capacité de cette sélection à battre de grandes nations comme la Nouvelle-Zélande, et la capacité à marquer des essais lors de ces matchs : « C’est la seule question que je me pose », ajoute-t-il. Une sacrée question tout de même. Comme beaucoup, Mike Tindall attend l’opposition contre la France : « Il sera intéressant de voir si les Irlandais vont réussir à museler le pack français et être capable d’être créatifs ». Premiers éléments de réponse le dimanche 11 octobre.

Rédigé par Alexis Kunz

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant