Irlande : 1000 résidents quittent l'île chaque semaine 

le
0
La crise financière et les faibles perspectives d'emploi obligent les jeunes à partir à l'étranger.

En Irlande, c'est le sauve-qui-peut. Chaque semaine, près de 1000 personnes quittent l'île d'émeraude pour fuir la crise, selon une étude de l'Institut de recherche économique et sociale (ESRI). L'hémorragie surpasse même celle de la grande dépression, qui a eu lieu à la fin des années 1980. La pire année, en 1989, 44.000 personnes avaient quitté le pays. Entre avril 2009 et avril 2010, le pays a déjà enregistré 35.000 départs nets. Le centre de réflexion table sur 100.000 départs nets supplémentaires en 2011 et 2012.

Le contraste avec la précédente décennie, celle qui a vu émerger le tigre celtique, est saisissant. Cette période de forte croissance, portée par le boom du crédit, de l'immobilier et une politique migratoire très accommodante, avait attiré des centaines de milliers d'immigrés, venus d'Europe centrale et orientale, de la Pologne aux pays Baltes, entrés dans l'Union européenne en 2004.

En 2007, les immigrés représentaient 11% de la p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant