Iran-Une limite fixée par l'accord nucléaire légèrement dépassée

le
0
    VIENNE, 9 novembre (Reuters) - L'Iran a légèrement dépassé 
la limite de production d'eau lourde fixée dans le cadre de 
l'accord sur son programme nucléaire, a annoncé mercredi 
l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), quelques 
heures après l'élection de Donald Trump, qui conteste cet 
accord.  
    Il disposait mardi de 130,1 tonnes, alors que la limite est 
de 130 tonnes, précise l'agence. C'est la deuxième fois que 
Téhéran la dépasse depuis l'entrée en vigueur de l'accord, en 
janvier. L'eau lourde est utilisée en tant que modérateur dans 
les réacteurs comme celui de la centrale iranienne d'Arak, qui 
est susceptible de produire du plutonium à des fins militaires.  
    Le premier dépassement n'a pas suscité l'indignation des 
signataires de l'accord (Etats-Unis, Russie, Chine, 
Grande-Bretagne, France et Allemagne), mais on ignore comment 
l'administration Trump réagira s'il y en a d'autres.  
    "Le 2 novembre 2016, le directeur général a exprimé les 
inquiétudes liées au stock d'eau lourde iranien au 
vice-président iranien et au président de l'Organisation 
iranienne de l'énergie atomique, (...) Ali Akbar Salehi", dit 
l'AIEA dans un rapport confidentiel dont Reuters a pu prendre 
connaissance.  
    Le gouvernement iranien a promis en retour de transférer 
cinq tonnes d'eau lourde à l'étranger, ce qui devrait être fait 
dans les jours qui viennent, selon un diplomate de haut rang.  
    Le département d'Etat américain s'est quant à lui félicité 
que l'Iran "ne cherche pas à cacher ce qu'il fait à l'AIEA".   
       
 
 (François Murphy, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant