Iran : un seuil critique d'enrichissement d'uranium à 20 %

le
0
Pour l'Iran, rester proche du seuil de 20% est donc crucial. Il permet une production encore « légitime » d'un point de vue civil, mais laisse la possibilité d'arriver très vite à des niveaux d'enrichissements militaires, proches de 90%.

Pourquoi les négociations avec l'Iran se focalisent-elles autant sur un seuil d'enrichissement de l'uranium à 20%? Celui-ci semble trop élevé pour le simple usage de production d'électricité à titre civil, pour laquelle 3% à 5% d'enrichissement suffisent. Mais il paraît assez faible par rapport à l'uranium à 90%, strict minimum pour réaliser une bombe nucléaire.

Dans la nature, le minerai d'uranium ne contient que 0,7% d'uranium 235, l'élément «utile » pour les réactions nucléaires, le reste étant composé en majorité d'uranium 238. Le seuil de 20% d'uranium 235 est défini par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA); au-delà, on parle d'uranium hautement enrichi, dont les seules applications non militaires s...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant