Iran-Un compte Twitter lié à Khamenei fustige les "arrogants"

le
0

(Actualisé avec autres tweets, contexte) DUBAI, 25 novembre (Reuters) - Les grandes puissantes "arrogantes" ont tenté vainement de mettre l'Iran à genoux, lit-on mardi sur un compte Twitter considéré par les spécialistes comme géré par les services du Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei. Ce commentaire fait apparemment référence à l'échec des négociations entre les six grande puissances dites du P5+1 et l'Iran sur le programme nucléaire de Téhéran annoncé lundi et à la prolongation des discussions jusqu'à la fin juin. "Sur la question du nucléaire, les arrogants ont fait de leur mieux pour mettre l'Iran à genoux, mais ils n'ont pas pu et ne pourront pas le faire", lit-on dans un message rédigé en anglais. Le terme arrogant, ou puissances arrogantes, est utilisé en Iran en référence aux Etats-Unis et à leurs alliés occidentaux et israélien. Washington a rompu ses relations diplomatiques avec Téhéran un an après la révolution de 1979 qui a instauré la République islamique d'Iran, une théocratie chiite. Les négociations sur le programme nucléaire iranien ont échoué lundi pour la deuxième fois cette année, Téhéran et les six grandes puissances du "P5+1" se donnant sept mois de plus pour sortir de l'impasse. ID:nL6N0TE1L2 Dans un second tweet, l'ayatollah Khamenei semble accuser l'Occident d'ingérence au Proche-Orient. Il dit que des islamistes ont transformé les printemps arabes en guerre entre musulmans, "conformément aux objectifs des arrogants". Le message fait référence aux "takfiri", des sunnites extrémistes qui affirment que ceux qui suivent d'autres courants de l'islam sont des infidèles et, de ce fait, des cibles légitimes de la guerre sainte (djihad). Les Etats-Unis sont à la tête d'une coalition internationale contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI) qui se sont emparés de parties importantes de territoire en Irak et en Syrie pour y établir un califat. "La coalition menée par les Etats-Unis contre l'EIIL (ancienne abréviation pour EI) est un mensonge flagrant. Par le biais de l'EIIL, les Etats-Unis veulent maintenir la guerre entre musulmans", lit-on dans un troisième tweet du même compte. (William Maclean; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant